Posts tagged ‘Actualité’

Agenda

L’agenda est mis à jour et diffusé aux habitants par la Mairie du 20ème. Il est présenté ici :

http://www.mairie20.paris.fr/mairie20/jsp/site/Portal.jsp?page_id=1007

4 mars 2015 at 9:46

Marche exploratoire Quartier Belleville du 24 septembre 2014

Comte-rendu réalisé par d’anciens conseillers du Conseil de Quartier Belleville de la marche exploratoire Quartier Belleville du 24 septembre 2014

———

Contexte : en septembre 2014, le conseil de quartier n’est pas encore effectif http://www.mairie20.paris.fr/mairie20/jsp/site/Portal.jsp?document_id=20411&portlet_id=656&comment=1&current_page_id=245

Pièce-jointe : Compte-rendu de la marche exploratoire Belleville 2014 (document Mairie de Paris 20ème)

———

Le budget participatif espaces publics (voirie, parcs et jardins) du 20ème redémarre dans cette nouvelle mandature. Il s’agit de gérer les priorités entre les différents projets possibles pour le budget de la Ville de Paris dévolu à l’arrondissement. Le 16 septembre une réunion publique a permis aux élus du 20ème et aux responsables des services techniques de présenter l’état de lieux pour le budget 2014 en cours et les projets retenus pour 2015. Il s’agit d’un processus qui s’étend sur trois ans ainsi, pour les opérations qui seront réalisées sur le budget 2016, le processus vient de démarrer, avec des marches exploratoires dans chaque quartier.

Celle de Belleville a eu lieu le 24 septembre. Pendant plus de deux heures, une trentaine d’habitants, d’élus, de chargés de mission, et de fonctionnaires des services de la voirie, des espaces verts, et de la propreté ont traversé le quartier avec comme point de départ la place des Grande Rigoles, un choix de rendez-vous un peu surprenant, car en dehors du territoire du conseil de quartier Belleville. En fait, pour cette nouvelle mandature, les limites des quartiers ont été bouleversées dans un souci de rationalisation. Ainsi Belleville, qui s’arrêtait à la rue des Pyrénées, s’étend désormais jusqu’à la rue Pelleport. De même, le quartier des Amandiers va maintenant jusqu’à la rue des Pyrénées. Le résultat sera des territoires plus équilibrés en termes de superficie, voire de nombre d’habitants.

La marche exploratoire c’est d’abord l’opportunité de revenir sur des demandes antérieures pour discuter de l’opportunité de les reformuler. C’est aussi l’occasion pour la Mairie de transmettre ses propres envies, mais également pour les habitants de formuler des propositions qui peuvent être étudiées pour être intégrées dans la liste des projets éventuels pour 2016.

On démarre donc place des Grande Rigoles, où Renaud Martin, adjoint chargé de la voirie, des transports, des déplacements et de l’espace public , explique que le dispositif « Paris Respire », qui existe déjà dans des arrondissements centraux, sera étendu à l’ensemble de Paris. Pour le 20ème, l’un des secteurs étudiés est celui de cette place, et surtout de la rue du Jourdain (et logiquement la rue semi-piétonne Constant Berthaut voisine). Il s’agit de fermer à la circulation automobile des voies (sauf riverains) le dimanche pour faciliter la circulation piétonne et cycliste, en faire un lieu de rencontres -voire d’animations- Des habitants  notent que le secteur indiqué est très petit. S’il est assez attractif de par les commerces installés, il concerne donc surtout de fait la rue du Jourdain  car il est impossible d’imaginer la fermeture des rues de Belleville ou des Pyrénées, Une habitante s’inquiète des nuisances générées en matière de propreté. L’adjoint chargé de la propreté, Mohamad Gassama, rappelle qu’au moins pour ce qui est des animations programmées, ses services sont prévenus et répondront rapidement pour remettre en état l’espace public. Il est précisé que l’étude de ce projet se fera avec les riverains qui auront bien sûr à s’approprier l’aménagement de cet espace .

Les habitants constatent la dégradation pérenne des bancs qui longent les façades de la place. La Mairie propose d’étudier un déplacement côté rue des Pyrénées afin de laisser le centre libre pour permettre les animations qui y ont lieu régulièrement . Cet emplacement de bancs sera aussi associé au projet de rénovation des abris-bus RATP en cours .

On repart vers la rue de l’Ermitage et le passage Fernand Raynaud. Florence de Massol, première adjointe, chargée de la démocratie locale, du budget participatif, des espaces verts, de la nature, de la préservation et de la biodiversité (ouf!) revient sur l’avancement du projet sur la parcelle Kemmler, qu’elle aimerait qu’on désigne comme la « forêt Kemmler », tellement la présence d’arbres sur cette friche industrielle est significative. Elle rappelle que la parcelle a été acquise par la Ville non sans mal, mais grâce à l’insistance des habitants et que l’atelier-usine, côté rue Ermitage, a été démoli à l’été 2013 Des visites ont eu lieu avec la paysagiste chargée d’imaginer le futur aménagement du terrain. De nombreuses contraintes pèsent sur ce lieu, très en pente, au sous sol instable, et dont le mur longeant l’escalier du passage Fernand Raynaud devra être maintenu au nom de la protection du patrimoine. La présence d’un regard est un atout mais qui demande réflexion pour sa valorisation dans le futur aménagement. Des opportunités existent pour faire déborder ce petit espace vert, en végétalisant les murs pignons voisins.

A la question des délais d’ici l’ouverture du jardin, Florence de Massol répond que la prévision est pour 2017 car les décisions d’aménagement, les appels d’offres aux entreprises puis les travaux demanderont une durée de 2 années au moins

C’est un sujet dont les habitants pourront discuter au pavillon Carré de Baudouin le 14 octobre à 18h30, lors du premier rapport de la paysagiste.

Un habitant demande s’il serait possible d’inclure dans le projet un jardin partagé pendant la période précédant les travaux proprement dits. La réponse initiale est négative, du fait de la pente et des difficultés d’accès. Les habitants constatent que la partie du terrain donnant sur la rue de l’Ermitage est plate et accessible : Florence de Massol convient qu’il faut étudier s’il est possible d’isoler une partie du terrain pour cet usage.

Quant à la rue de l’Ermitage elle même, dont la réfection fait l’objet de demandes récurrentes du conseil de quartier, Renaud Martin indique que c’est désormais une priorité, mais avec un phasage nécessaire pour tenir compte des travaux à prévoir sur la parcelle Kemmler. Et comme il faut compter près de trois ans pour que ceux ci aboutissent, ce n’est pas demain la veille que la rue de l’Ermitage sera entièrement réaménagée.

Avant cela, on pourra imaginer la réalisation d’une proposition des habitants : la création d’un rail à vélos dans l’escalier pour faciliter la vie des cyclistes, pour passer de la rue des Pyrénées au quartier Mare-Cascades. Les dispositifs de ces rails sur Paris n’étant pas actuellement performants , un appel est fait à communiquer des réalisations satisfaisantes rencontrées en province !

Autre passage, Le passage Mare-Cascades, objet de conflit entre habitants et Paris Habitat qui refuse d’ouvrir le passage aux riverains comme prévu depuis très longtemps dans le P.O.S. puis dans le PLU . Les élus affirment leur soutien à l’ouverture de ce passage mais constatent, qu’aussi bien fondée soit la demande, elle ne pourra aboutir sans une nouvelle et forte mobilisation   des habitants du secteur et incitent à utiliser le nouveau dispositif de pétition publique mise en place par la Ville de Paris.

https://teleservices.paris.fr/epetition/jsp/site/Portal.jsp?page=form&id_form=1

Quant à la rue des Cascades qui n’a plus de commerces, des habitants déplorent le manque d’éclairage, d’autant plus problématique qu’ils ont parfois un sentiment d’insécurité dans cette voie.

Autre lieu difficile et récurant, la place Henri Krasucki. Lorsque cette place a été aménagée, les pompiers ont exigé une certaine largeur de chaussée, réduisant le rond point central au seul pied d’arbre. C’est une demande légitime, mais sa mise en œuvre est obérée par le stationnement sauvage permanent autour de ce rond point trop petit. Un réaménagement a déjà fait l’objet d’un projet du service voirie. La Mairie convient que la situation actuelle est intenable, et s’engage à trouver une solution au cours de la mandature.

En descendant la rue des Couronnes, Florence de Massol fait observer les remarquables réalisations d’habitants de part de d’autre de cette voie, entre la rue du Transvaal et la rue Henri Chevreau. Il s’agit de projets de végétalisation qui ont transformé des terrains vagues couverts de papier gras et déjections canines en vrais jardins qui profitent aux habitants, mais aussi aux passants. Elle rappelle le dispositif « Du vert près de chez moi», qui permet à travers l’application mobile « DansMaRue » de signaler des lieux susceptibles d’être végétalisés.

http://www.paris.fr/duvertpresdechezmoi

En arrivant rue Henri Chevreau, les habitants font noter la dégradation des talus et de la grille du square des Couronnes, et de manière générale tous les talus du parc de Belleville. Il faut en améliorer l’entretien, et réfléchir à une valorisation de ces lieux, comme par exemple d’installer des filets à grimper comme prévu initialement dans le projet de la grande aire de jeux du parc.

Au carrefour Couronnes-Henri Chevreau on constate les excès de vitesse qui mettent en péril les piétons, et notamment les jeunes fréquentant les écoles et le collège voisins. Si un ralentisseur est impossible du fait des contraintes réglementaires, on peut prévoir l’installation d’un coussin berlinois, une partie surélevée au centre de la voie. Une demande de  » passage piéton » est faite face aux escaliers du passage Piat très emprunté par les familles La Mairie demandera aussi à la Préfecture de Police des contrôles de vitesse au carrefour.

Le carrefour donne sur la partie à air libre de la petite ceinture. Florence de Massol rappelle que cette emprise est propriété de RFF, et qu’il faut un soutien fort des habitants pour influer sur les possibilités d’aménagement, notamment pour ce secteur, alors que des discussions sont en cours pour d’autres parties de la petite ceinture ailleurs dans le 20ème.

On profite de la proximité du parc pour déplorer le fait que les bassins et fontaines sont régulièrement en panne. Pour ce qui est des bassins du bas du parc, les demi-lunes, la situation est particulièrement grave, les buses exposées représentant un risque fort pour les enfants qui y jouent. Les responsables de la direction des espaces verts et de l’environnement répondent qu’il y a un problème de fond : les terrains étant instables, la fontainerie est souvent abimée. Les réparations coûteuses ne durent que peu de temps. De ce fait, la Ville préfère ne pas continuer de jeter de l’argent dans ce puits sans fond. Il faut une véritable réflexion pour l’avenir de ces installations du parc, avec des investissements conséquents. En attendant, un aménagement de plateforme en caillebottis autour des buses pourrait permettre un usage plus sûr des bassins.

Autre question liée au parc, la présence de chats et pigeons, et surtout de personnes qui les nourrissent. L’association l’Ecole des chats a-t-elle les moyens de faire son travail ? Elle nourrit de manière responsable les chats du parc, mais cela entraîne une émulation moins heureuse des habitants !!

Autre point relevé : le fait que l’éclairage du passage Piat soit régulièrement vandalisé, le noir favorisant divers trafics. Un nouveau modèle de réverbère avec le boîtier en hauteur pourrait permettre de protéger l’éclairage public.

On continue la descente jusqu’à la place Maurice Chevalier. Le contentieux lié à l’immeuble à l’angle Julien Lacroix-Liban est traité désormais par la direction du patrimoine. Mais il semble régner une certaine confusion sur les suites, sur ce site où la voirie jouxte un ancien espace vert. La jardinière en plein terre ne sera certainement pas remplacée, et encore moins la plantation des arbres, car les racines des plantes augmentent le désordre du sous sol qui pose déjà de graves problèmes pour l’immeuble voisin.

On arrive enfin boulevard de Belleville, qui fait l’objet d’un travail de longue date du conseil de quartier pour réclamer son réaménagement et qui concerne les deux arrondissements du 11ème et du 20 ème. Les élus font savoir qu’ils ont oeuvré pour inscrire un tel projet dans le Plan Pluriannuel des Investissements pour Paris pour la mandature  actuellement en cours de discussion et qui sera prochainement arrêté . Rien à prévoir donc pour cette année, mais il y a des espoirs pour des années à venir. Il faut noter que le coût estimé avoisine les 10 millions d’euros, En tout cas, ils signalent que le terre plein entre les rues de Ménilmontant et des Couronnes pourrait faire l’objet d’un réaménagement dans le cadre du budget du 20ème arrondissement.

Lire à ce sujet les précédents travaux du Quartier et du Conseil de Quartier :

https://belleville20.wordpress.com/2013/04/26/projet-boulevard-de-belleville/

https://belleville20.wordpress.com/category/4-les-commissions/cadre-de-vie/p-bld-de-belleville-cadre-de-vie/

En guise de conclusion :

D’autres projets restent en cours à Belleville qu’ils relèvent ou pas du budget participatif : l’aménagement multi-usage de la place Alphonse Allais , celui de la rue de Belleville , de la parcelle du 57 rue Piat, la construction d’une crèche dans le bas-Belleville, etc…

Quelles suites à venir en ce qui concerne le budget participatif ?

Lors de la mandature précédente, il relevait du Conseil de quartier (notamment de la Commission cadre de vie) de préparer la marche exploratoire en collaboration avec le pôle de la démocratie locale et de faire remonter ensuite par écrit, l’ensemble des demandes des habitants du quartier, (ajout des opérations non évoquées pendant la marche, précisions, hiérarchisation des besoins). Sous quelle forme cette remontée peut-elle se faire pour cette année ?

Pour rappel, et s’il se déroulait comme les années précédentes les étapes à venir du processus seraient :

– Présentation par les services techniques de la faisabilité et de l’évaluation du coût de chacun des projets envisagé pour l’arrondissement (réunion publique fin 2014 ou début 2015 ?)

– Présentation des projets retenus par la Mairie du 20ème et qui seront soumis à l’arbitrage de la Ville de Paris (réunion publique 2e trimestre 2015 ?)

– Résultat des arbitrages au niveau de la Ville de Paris (réunion publique septembre 2015 ?)

Il est à espérer que le fonctionnement des Conseils de quartier reprendra très rapidement afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle en ce qui concerne ce volet fondamental de la démocratie locale que constitue le budget participatif.

9 octobre 2014 at 10:58

Projet Boulevard de Belleville

Page en cours de construction – SVP commentaires à : siteweb.belleville@gmail.com

Projet

Le conseil de quartier Belleville, en relation avec le 11e ardt,  travaille depuis plusieurs années sur le réaménagement du Boulevard de Belleville. En ce qui concerne sa requalification globale (qui relève du long terme), il est  très important que les habitants fassent connaître leurs besoins aux services (administratifs et techniques) qui la prendront en charge  et leur transmettent leur expertise d’usagers.  Mais, Pour le moyen et court terme, le Conseil de quartier  est d’ores et déjà en mesure  de faire des propositions d’aménagements et/ou d’animations pour y favoriser la qualité de vie pour tous.
Cette page présente quelques éléments pour analyser la situation, les multiples usages de ce boulevard, les actions envisageables à court terme, et à plus long terme, les démarches menées par le Conseil de Quartier pour faire progresser ce boulevard. La vie du boulevard est l’affaire de tous, n’hésitez pas à nous contacter : cadrevie.belleville@gmail.com

Film (2007-2008) :

Film « Le boulevard de Belleville, hier, aujourd’hui… demain ? »
Pour voir le  film, réalisé par Pasquale Noizet, pour et avec le Conseil de Quartier Belleville (Octobre 2008), cliquer ci-dessous :

Dossier adressé aux élus (janvier 2014) :

Où ?

 BdB-carte
Le Boulevard de Belleville  délimite les 20ème et 11ème arrondissements, dans la continuité du Boulevard de la Villette (vers le nord-ouest) et du Boulevard de Ménilmontant (vers le sud-est), entre le quartier de Belleville et le quartier de Belleville Saint-Maur. Il est composé de deux voies de circulation séparées par un terre-plein et d’une contre-allée sur une partie. Son tracé recouvre celui d’une partie de la ligne 2 du métro ( stations : Belleville, Couronnes, Ménilmontant). Longueur 680m, largeur environs 42 m (60m avec la contre-allée).

Usages, fonctions, rôles  :

(ordre non significatif)

  • usage voiture : 1 voie dans chaque sens pour les voitures, 1 voie dans chaque sens pour les vélos, une contre allée dans un sens de la rue la rue des Maronites à la rue des Couronnes, des places de parking dans les 2 sens, une sortie de garage collectif dans la contre-allée.
  • plusieurs grands parkings de Vélib, un parking d’Autolib
  • de nombreux commerces de bouche et autres (Épiceries spécialisées, supérettes, pharmacies, banques, bijouterie, salons de coiffure, etc.)
  • lieu d’accueil du plus grand marché de Paris 2 fois par semaine : mardi et vendredi matin
  • lieu d’accueil occasionnel de marchés : vide grenier, ramadan, etc.
  • lieu occasionnel de défilés : Carnaval de Paris, Nouvel an chinois (?)
  • lieu de restauration et de loisir : restaurants avec grandes terrasses, cafés, le Zèbre de Belleville, un manège, etc.
  • lieu de promenade piétonne sur les trottoirs, à certains endroit très large (jusqu’à 10m), et sur le terre-plein central (8m)
  • un manège sur le carrefour de Belleville
  • divers établissements : (126) La Maison du Bas Belleville, (120) la synagogue de Belleville, (57) Chapelle Notre-Dame Réconciliatrice, etc.
  • 3 stations de métro (Belleville (M2, 11), Couronnes (M2), Ménilmontant (M2)) dont la station Belleville l’une des 3 plus utilisées sur Paris (hors réseau RER)
  • 3 lieux de places : Métro Belleville, Métro Couronnes, Métro Ménilmontant
  • trajet d’1 ligne de bus (96), section entre la rue de Ménilmontant et la rue Jean-Pierre Timbaud : 1 arrêt à Ménilmontant, 1 arrêt au début de la rue Jean-Pierre Timbaud
  • adresses de nombreux immeubles d’habitation, des entrées d’immeubles, des fenêtres et balcons de riverains sur le boulevard et et réhabilitation récente de l’ancien Relais de poste
  • plusieurs rangés d’arbres : sophoras du Japon en majorité, pour beaucoup malades, et érables campagnards plus récemment plantés
  • du mobilier urbain : une pissotière, des téléphones publics (?), une fontaine coté du métro Ménilmontant, des lampadaires, des bancs vers Ménillmontant
  • plusieurs cultures et langues visibles sur le boulevard : des affichages d’écritures en français, hébreux, arabe, chinois
  • un signe dans la ville, des symboles : un axe large sur le chemin Nation-Place du Colonel Fabien, associé au nom « Belleville » (une ancienne commune intégrée dans Paris en 1860), un axe associé à l’histoire du mur des fermiers généraux
  • Autre ? merci de nous aider à compléter cette liste.

Des remarques, difficultés, problèmes rapportés par des usagers du boulevard :

  • Mauvais état général des trottoirs et du terre plein central, particulièrement flagrant si on le compare  aux  autres boulevards dans la continuité issus de l’ancien mur des fermiers généraux, qui ont tous fait l’objet une requalification récente.
  • Débordement des terrasses sur les trottoirs
  • Forte gêne pour la circulation piétonne, vélo, voitures les jours de marché
  • Gestion et extension des stands du marché mal contrôlée.
  • Eclairage disparate et faible
  • A certaines périodes, apparition de marchés non autorisés
  • Absence de bancs sur des lieux très fréquentés par les piétons
  • Faible présence de la végétation, si l’on compare au Boulevard de la Villette ou au Boulevard Richard Lenoir à proximité
  • Faits d’agression sur des passants et vis à vis de commerçants
  • Faits de prostitution au niveau du carrefour de Belleville
  • Autres ?

Plan d’action

  • Que faire ? tout projet au service des habitants et usagers est à examiner pour des  réalisations organisées  dans le temps et en impliquant tous les acteurs concernés : élus, techniciens , chercheurs, usagers, habitants , travailleurs , associations. Vers :
    • une voirie plus accueillante pour les différents usagers (habitants, passants, travailleurs, etc.) ?
    • des activités mieux accueillies sur le boulevard ?
    • plus de végétation ?
    • un boulevard encore « plus beau », plus agréable à vivre, plus inspirant ?
  • Pour participer à ce projet et être tenu au courant : participer aux réunions de la Commission Cadre de Vie du Conseil de Quartier Belleville 20è, ou du Conseil de Quartier Belleville Saint-Maur 11è, ou bien contacter les commissions à cette adresse : cadrevie.belleville@gmail.com

BdB-photo

26 avril 2013 at 10:24

Rallye Le français en partage, inscription immédiate !

Le 20 octobre après-midi, par petites équipes de 6 à 10 personnes mêlant francophones et apprenants, les participants au rallye Le français en partage sillonneront Belleville. Guidés par de mystérieuses énigmes et quelques indices qui leur montreront la voie, ils devront se rendre en plusieurs points du quartier pour relever collectivement des défis culturels, ludiques, créatifs, sportifs. Mais on ne vous en dit pas plus… nos partenaires associatifs et institutionnels du quartier peaufinent leurs défis. Une soirée de clôture donnera l’occasion aux participants de se retrouver et de partager leur expérience du rallye… et de nombreux lots.

Pour ne rien manquer du rallye et vous inscrire très vite :

consultez notre site dédié à l’évènement lefrancaisenpartage.wordpress.com

et suivez Le français en partage sur Facebook.

6 octobre 2012 at 9:17

Projet Belvédère, comment le rêvez-vous ?

A propos de ce site exceptionnel dans Paris et de ce projet enthousiasmant, qui stimule l’imaginaire et permet de (re)découvrir Paris (voir l’appel à projet ici), vous avez des idées, des envies… exprimez-vous vite ci-dessous, avant le 16 août. Cela permettra d’enrichir les échanges avec les concepteurs du projet et peut-être que vos idées deviendront réalité !

Qu’aimeriez-vous voir sur ce belvédère ? Comment devrait-il fonctionner ? Quels liens avec le quartier ? Quels liens avec les écoles avoisinantes ? Quelle vision de Paris, et du monde, pourrait-il proposer ? La parole est à vous…

(les contributions s’affichent après validation par le webmaster)

25 juin 2012 at 5:44 4 commentaires

Le Bnq n°18 est sorti !

Le dernier numéro du Bnq, le numéro 18, juin 2012 (thème principal : mémoire vivante de Belleville) vient de paraître et est accessible sur le site du Conseil de Quartier à cette adresse : https://belleville20.wordpress.com/category/5-le-journal-bnq,

C’est l’occasion également de retrouver un ancien numéro et toutes informations pour participer au prochain numéro ou à d’autres actions du Conseil de quartier de votre quartier,

A bientôt !

20 juin 2012 at 8:43

Le projet « Le Français en partage »

Le français en partage est une initiative de la Commission Solidarités du Conseil de quartier de Belleville, Paris 20e. Ce projet lancé officiellement le 12 avril 2012 avec plus de 20 partenaires associatifs et institutionnels bellevillois, vise à favoriser l’entraide mutuelle dans la pratique de la langue française pour renforcer l’apprentissage, le vivre-ensemble et la solidarité citoyenne à Belleville.

Il entend ainsi :

  • Dynamiser l’apprentissage du français en prolongeant les formations : alphabétisation, Français Langue Étrangère, Français sur Objectifs Spécifiques, Ateliers Sociolinguistiques, lutte contre l’illettrisme
  • Faire connaître les acteurs locaux de la formation au français auprès de nouveaux publics
  • Développer les relations entre habitants  maîtrisant la langue française et habitants qui veulent perfectionner leur pratique du français
  • Promouvoir la connaissance du territoire pour une meilleure appropriation du quartier par ses habitants
  • Favoriser l’accès des migrants aux structures associatives, institutionnelles et économiques
  • Favoriser l’accès des apprenants à des activités de proximité autres que linguistiques
  • Mutualiser les ressources disponibles sur le territoire
  • Créer un temps de prise de conscience de l’importance de la langue dans le vivre-ensemble
  • Expérimenter de nouveaux modes  d’acquisition de la langue française formels et informels
  • Développer des réflexes de « français facile » auprès des interlocuteurs francophones

Première étape concrète du projet, un grand rallye sera organisé le 20 octobre 2012. Le rallye du français en partage donnera aux personnes apprenant le français dans notre quartier l’occasion de communiquer en s’amusant avec d’autres participants francophones qui veilleront à échanger avec eux dans un français facile.

Et ensuite ? L’implication des habitants décidera de la création d’un espace pérenne de convivialité et d’échanges dans le même esprit. Pourquoi pas un café « du français en partage » ?

Pour ne rien manquer du rallye et vous inscrire :

12 avril 2012 at 10:28

Articles précédents


Catégories

Entrer votre adresse email